Lorsque vous louez un camion, conduisez votre van ou bien que vous confiiez votre cheval à un transporteur, quelques règles très importantes doivent être respectées, non seulement pour le bien être des chevaux mais également afin d’être en règle vis-à-vis de la loi française et européenne. Voici ces quelques règles indispensables.

Tout d’abord, si vous ne conduisez pas vous-même votre cheval mais que vous le confiez à un transporteur, ce dernier, puisqu’il effectue un transport à des fins commerciales et généralement pour un trajet de plus de 65 kilomètres, doit avoir une personne compétente à bord du véhicule. Cette personne est appelée le « convoyeur » et doit être diplômée du CCTROV ( anciennement CAPTAV ) afin d’être reconnue compétente et se montrer apte à l’évaluation du bien-être du cheval/des chevaux en voyage. Le convoyeur n’est pas forcément le chauffeur mais le chauffeur peut tout à fait être convoyeur. Vous nous suivez toujours ? 😊 En effet, un transporteur pourra vous proposer d’avoir 2 personnes à bord du véhicule ( le chauffeur et le convoyeur – souvent dans le cadre d’un long transport et d’un camion PL ) ou simplement un convoyeur diplômé qui sera également le chauffeur du véhicule.

Il existe également des règles concernant le voyage des chevaux en lui-même. Un trajet est considéré comme long au-delà de 8h de transport. La loi vous impose d’effectuer des pauses afin d’abreuver les chevaux toutes les 4 heures et de les nourrir toutes les 8 heures si nécessaire ; cependant, on ne peut que vous conseiller de le faire plus régulièrement pour le bien-être de vos chevaux, surtout s’ils grignotent du foin pendant le trajet, la soif se fait rapidement sentir. En cas de voyage de plus de 24 heures, il est obligatoire d’offrir un temps de 24h de repos consécutif aux chevaux avec déchargement de ces derniers après les premières 24h de transport. Un système de surveillance des chevaux est également obligatoire ( caméra et/ou fenêtre avec visibilité depuis la cabine du conducteur ).

Il est également important de mettre de la litière dans le camion – d’autant plus pour un long trajet – notamment pour les chevaux ayant des difficultés à uriner en dehors de leurs boxes. Les copeaux sont considérés comme plus absorbants que la paille. Attention cependant, les copeaux doivent être de taille suffisante et de bonne qualité afin de ne pas créer de poussière dans l’habitacle des chevaux.
La loi vous impose également de faire voyager vos chevaux dans un habitacle avec un toit de couleur claire et isolé pour les trajets longs ( plus de 8 heures ). Votre camion doit aussi être équipé d’un système de ventilation pouvant fonctionner 4 heures de façon indépendante ( avec moteur éteint ) tel qu’un extracteur d’air – comme vos petits camions My Little Truck 😊

Des règles ont également été mises en place pour certaines catégories de chevaux. Les juments suitées doivent être abreuvées encore plus régulièrement que les chevaux. Elles ne doivent pas être séparées de leurs poulains par des stalles individuelles mais doivent voyager « en boxe ». Et surtout, le poulain doit pouvoir se coucher sur une litière bien épaisse lors du trajet.
Les voyages de longue durée – plus de 8 heures – sont interdits pour les équidés non débourrés, c’est-à-dire, qui ne supportent pas encore un licol. A savoir cependant, les poulains de plus de 8 mois doivent obligatoirement porter un licol.
Dernière interdiction, et pas des moindres, les chevaux gravement blessés, c’est-à-dire, présentant une boiterie aigüe, des prolapsus – organes sortant du corps – ou de la fièvre, ne peuvent voyager que pour se rendre à une clinique vétérinaire !

Nous espérons en tout cas avoir réussi à répondre à certaines questions que nous pouvons nous poser lors du transport d’un cheval. En cas de doute lors de la location de votre petit camion My Little Truck, n’hésitez pas à nous demander de l’aide, notre convoyeur diplômé du CCTROV se fera un plaisir de vous aider et de vous renseigner 😊